Vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves et vous venez de signer votre promesse de vente. Sachez que vous disposez désormais de 45 jours pour obtenir votre financement via votre crédit immobilier. Cependant, les conditions d’octroi du prêt immobilier ne sont pas les mêmes pour tous. Dans cet article, nous vous proposons notamment de découvrir comment négocier un prêt immobilier.

Bien choisir la banque par rapport à votre profil

Dans un premier temps, il est recommandé de faire le tour des différents établissements bancaires, c’est un fait. Cependant, sachez que chaque banque possède sa propre politique et qu’elle possède également sa propre cible. La majeure partie des banques privilégient tout de même les personnes de moins de 36 ans qui achètent pour la toute première fois et qui possèdent des revenus annuels qui avoisinent les 40 000 à 50 000 euros par an. Cependant, il est bien évidemment possible d’obtenir un prêt immobilier avec d’autres conditions et heureusement. Certaines banques sont notamment tournées vers une clientèle haut de gamme aux revenus très élevés. Généralement, ces dernières vont notamment exiger une belle épargne à la clé. D’autres banques sont destinées à toutes les personnes aux revenus modestes, mais les taux sont alors généralement très élevés étant donné que les risques sont plus conséquents. D’autres banques proposent des taux moyens et permettent ainsi de toucher une plus large cible de clients. Il est donc important de vous renseigner rapidement sur la cible de chaque banque pour mettre toutes les chances de votre côté d’obtenir un prêt immobilier et aux meilleures conditions possibles.

négocier un prêt immobilier

Les arguments pour négocier votre prêt immobilier

Si vous désirez vous lancer dans une négociation de prêt immobilier, sachez alors que vous pouvez utiliser certains arguments. Cela vous permettra notamment d’obtenir plus facilement votre crédit immobilier et parfois de meilleures conditions également :

  • Si votre taux d’endettement est faible alors c’est un excellent argument. Généralement, si ce dernier est compris entre 10 et 15 % vous pouvez vous lancer dans une négociation. Votre profil est excellent alors osez négocier.
  • Si vous disposez d’un reste à vivre conséquent, alors c’est également un autre argument solide. Le seuil est généralement fixé à 400 euros dans la majeure partie des banques, mais d’autres exigent tout de même un reste à vivre de 600 euros. Si vous êtes dans la catégorie de ceux qui ont un reste à vivre supérieur à ces chiffres, alors vous pouvez négocier avec cet argument.
  • Si vous êtes capable d’apporter un bel apport personnel, alors c’est un autre argument que vous pourrez utiliser pour négocier votre prêt immobilier. Les apports se font de plus en plus rares, car il est difficile d’épargner de nos jours.